Une étude inédite, menée par l’association Aremedia, montre que, toutes choses égales par ailleurs, les homosexuels âges de 16 à 39 ans ont treize fois plus de risques de faire une tentative de suicide que les jeunes hétérosexuels. Pour le docteur Marc Shelly, qui a dirigé l’enquête, le phénomène correspond à « une forte dégradation de l’estime de soi ». « Cette souffrance psychique secrète semble les conduire à adopter des comportements à risque », ajoute le médecin : rapports sexuels non protégés, accidents de la route plus nombreux. Guillaume, 22 ans, a déjà fait deux tentatives de suicide quand il avait 17 ans, a subi quolibets et coups durant toute sa scolarité.
Il dénonce la « tolérance hypocrite », qui consiste à affirmer que l’on accepte l’homosexualité pour éviter d’« affronter vraiment le problème ».